A la Roche St-Secret, dans la Drôme, près de Dieulefit, se trouve mon atelier de céramique, abrité dans une belle demeure en pierres du 16ème siècle.

 

C’est là que nous avons choisi de vivre et de travailler, avec mon mari Marc ; c’est là aussi que mon langage céramique a pris forme, peu à peu, nourri par mes études aux Arts Décoratifs de Genève et l’inoubliable enseignement de Philippe Lambercy.

 

Ici, au pied de La Lance, près des pierres et de l’eau, je crée des pièces utilitaires comme des pièces uniques, avec le maximum de liberté et d’amplitude ; je cherche aussi à retranscrire la puissance et la magie de ce lieu, tout en rendant hommage aux mémoires ancestrales contenues dans la terre et le geste du potier.

 

Surtout, mes bols, mes boîtes ou mes vases racontent l’histoire de leur naissance, c’est-à -dire de leur cuisson ; après le façonnage, c’est en fait le passage par le feu qui m’a toujours passionnée, pour solidifier et révéler les terres et les émaux de haute température.

 

Je me souviens comme si c’était hier des cuissons au bois auxquelles j’ai eu la chance d’assister, à 17 ans, dans les grands fours couchés de La Borne. Ce fut un émerveillement total et décisif, qui nous a amenés à construire un four à bois dès notre arrivée dans la Drôme, et à cuire ainsi pendant de longues années.

 

Maintenant, nous cuisons au gaz, toujours attentifs à saisir la nuance des terres et des émaux, des verts et des bruns, pour que les pièces racontent leur histoire végétale et minérale, animées par un souffle de roche et de secret...  

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/6